Présentation du quartier Trois Cocus - Borderouge - Croix Daurade - Paleficat - Grand Selve

Retrouvez la présentation du quartier Trois Cocus - Borderouge - Croix Daurade - Paleficat - Grand Selve.

Le quartier 3.3 est le quartier toulousain affichant la plus forte progression de population et de logements  avec une forte proportion de petite enfance. C’est un quartier de jeunes actifs.

Croix Daurade

Croix Daurade est l’un des plus vastes quartiers de Toulouse. Desservi par de nombreuses lignes de bus et à proximité de la rocade, il est idéalement situé. Réputé pour être à la fois calme et citadin,il dispose de toutes les infrastructures scolaires, sportives, commerciales ou encore administratives. Le charme du quartier réside dans sa capacité à conserver l’âme et l’allure d’un faubourg, dans un mode de vie moderne. De plus, son centre historique renferme le Castelet de Croix Daurade, classé au titre de monument historique. 

Le saviez-vous ?
Le Castelet d’Ozenne a été donné au pensionnat de jeunes filles de Saint-Sernin en 1895, peu avant la mort de son propriétaire, Mr. Ozenne.  

Borderouge

Borderouge est un quartier récent et moderne au Nord-Est de la ville.  Comme les quartiers qui le bordent, Borderouge était un espace maraicher jusqu’à la fin du XXe siècle. C’est d’ailleurs à la ferme « Borde rouge » que le quartier doit son nom. 
Dans ce quartier se dressent plusieurs espaces culturels et lieux emblématiques. La salle de musique du Metronum par exemple, permet au quartier de rayonner à l’échelle de la métropole. 
Le parc de la Maourine est un espace vert tout aussi moderne que son quartier, répondant aux tendances actuelles de l’art des jardins. De nombreuses activités pour les enfants et les plus grands y sont proposées. 

Le saviez-vous ? 
Au parc de la Maourine se trouvent les jardins du Muséum. Ces derniers, appelés « potagers du monde », retracent par la flore et les odeurs, les cinq continents du monde. 

Les Trois Cocus

Le quartier est traversé par divers transports en commun, si bien qu’il n’est désormais qu’à une quinzaine de minutes de la place du Capitole. Autrefois, le quartier était dédié aux cultures maraichères. En pérennisant l’activité agricole, la mairie de Toulouse conserve ces espaces naturels et soutient l’agriculture de proximité.  

Le saviez-vous ?
Le nom originel du quartier est « tres cocuts » en Occitan, c’est à dire le quartier des « trois coucous ». Ce sont des soldats napoléoniens qui transcrivirent mal le nom et le déformèrent pour donner l’appellation que nous connaissons aujourd’hui : le quartier des « trois cocus ». Il reste quelques vestiges de l’époque pré-napoléonienne, avec par exemple le « sentier des trois coucous ».

Paleficat

Encore très peu urbanisé, ce quartier, bordé par le ruisseau de l’Hers conserve une image de « campagne à la ville » : Il est constitué d’un tissu urbain à dominante résidentielle et de terres agricoles. Le Château de Paleficat est un élément singulier du paysage de ce secteur. Ce site fait l’objet d’une vaste réflexion dans le cadre de la création du Boulevard urbain Nord et d’une OAP avec à terme le développement d’une nouveau quartier d’une « ville nouvelle » d’environ 6 000 logements. 

Le saviez-vous ?
Le château du Paleficat, a été construit sur les ruines d’un ancien château, après 1669. 


Documents à télécharger

(format.pdf)

Indicateurs de quartier

Indicateurs des quartiers politiques de la ville

Plan du quartier